Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales

Vocabulaire et notions générales

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : réalisation : Sylviane Tabarly, Marie-Christine Doceul, et Jean-Benoît Bouron (ENS de Lyon, Dgesco),
avec la collaboration de Jean-Louis Carnat (IA-IPR) et les contributions des étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau.
Une sélection de termes et de notions utilisés en géographie.

Il existe 1039 termes dans l'ensemble de "vocabulaire et notions générales". Consultez l'aide à l'utilisation de "vocabulaire et notions générales".
 Urgence et ONG
La catastrophe, instant de rupture, introduit une temporalité de l’urgence dont les médias se font l’écho avec une dramaturgie rituelle (éditions spéciales, flashs, appels à la solidarité, etc.). La spatialisation du drame a également son importance : le territoire où se produit la catastrophe participe à la mise en scène. La prévention du risque comporte en général les scénarios de l'urgence sous différentes formes.

Les Organisations non gouvernementales (ONG) ont (...)
 US Census (recensement des Etats-Unis)
Le recensement (census) de la population des États-Unis se déroule tous les dix ans, selon la règle énoncée dans la Constitution. Le premier a eu lieu en 1790 et le dernier en 2010. L'US Census Bureau est chargé de l'effectuer et d'en publier les résultats.
Sa raison d’être initiale est de fournir les nombres permettant de répartir les contributions fiscales des États fédérés ainsi que leurs représentants au Congrès. Il sert également de base au découpage de toutes les (...)
 Vacances
Le terme vacances, de vacant ("absent, oisif") désignait initialement la période où les tribunaux s’interrompent. Plus généralement, aujourd’hui, c'est la période durant laquelle cessent les activités ordinaires, le travail. Cette période peut varier de quelques jours à plusieurs semaines selon ce qu’autorisent les calendriers scolaires, la législation des congés payés ou, pour les retraités et les rentiers, le bon vouloir. Dans le temps des vacances, on peut rester chez soi ou (...)
 "Vacant"
Les "vacants" sont les bâtiments inoccupés dans les villes américaines. Éléments visibles du rétrécissement des quartiers et des villes (shrinking cities) de la Rust Belt touchées par la désindustralisation, ils peuvent aller jusqu'à représenter plus de 20 % du parc de logements : 23 % à Détroit, presque 20  % à Cleveland (Ohio) et St Louis (Missouri), 17 % à Baltimore en 2010. Ces phénomènes d’abandon s'étendent aujourd'hui aux villes de la Sun Belt plutôt marquées jusque-là par (...)
 Varna
Les varna sont les quatre grandes catégories de la société hindoue. L'une des premières références aux varna se trouve dans un hymne cosmogonique du Rigveda (X,90) qui les associe à une partie du corps de l'"Homme primitif" :
"Sa bouche devint le Brahmane,
le Guerrier fut le produit de ses bras,
ses cuisses furent l'Artisan,
de ses pieds naquit le Serviteur"

Varna est un mot sanskrit qui signifie couleur, il est rendu en français par caste ou classe ou (...)
 Veda
Le Veda est le nom du "savoir" ancien dont se réclame l'hindouisme. C'est un répertoire de formules à mémoriser à des fins pratiques. Dans la croyance hindoue, le Veda ou texte védique existe depuis la création du monde. La partie la plus ancienne, le Rig-Veda, daterait de 1800 à 1500 av. J.-C. (mais la transmission orale serait bien plus ancienne). Les parties les plus récentes dateraient de 500 av. J.-C.
Le Veda constitue sans doute l'un des corpus de connaissances parmi les plus (...)
 Veille sanitaire
La veille sanitaire rassemble toutes les informations pertinentes émanant d'organismes publics et privés pour observer, contrôler l'état de santé de la population et pour alerter les autorités compétentes en cas de risque pour la santé publique. En France, l'Institut de veille sanitaire (InVS) figure parmi les principaux acteurs de la surveillance sanitaire. Il s'appuie sur des réseaux nationaux dont il anime et soutient la fonction de veille comme les Centres nationaux de référence (Cnr), les (...)
 Verticalisation
La verticalisation est le processus d'évolution d'une silhouette urbaine par l'élévation de la hauteur des bâtiments.
La recherche de la domination verticale par la hauteur des lieux de pouvoir n'a rien de récent, comme en témoignent les flèches des cathédrales, les beffrois des hôtels de ville, et les tours des demeures nobiliaires urbaines, mais la mise au point de l'ascenseur et de nouveaux matériaux de construction à la fin du XIXe siècle ont accéléré la verticalisation. La (...)
 Victime
Placée au cœur des situations d'urgence humanitaire lors des grandes catastrophes, la victime cristallise la compassion, motive les dons, devient emblème, icône. Par ailleurs, les diverses associations de victimes sont des acteurs essentiels dans les sociétés civiles des démocraties des pays développés.
Certains dénoncent une sacralisation de la victime, placée au cœur de la médiatisation du risque, aux dépens parfois de son analyse rationnelle. Thierry Lévy* remarque, qu'en termes (...)
 Vieillissement
La diminution des indices de fécondité et l’allongement de l’espérance de vie modifient le profil démographique, la structure par âge, de nombreux pays et territoires. Le taux de vieillesse, c'est-à-dire la part des personnes âgées de plus de 65 ans dans la population s'accroit rapidement pour les pays développés et elle est appelée à faire de même pour les pays émergents. Cette tendance pose ou posera d'importants défis aux sociétés qui devront s'adapter, repenser le mode de (...)
 VIH/sida
En juin 1981 une publication scientifique américaine rapporte un syndrome étrange dénommé en 1983 syndrome d'immunodéficience acquise (sida). Ce nouveau "virus de l'immunodéficience humaine" (VIH) allait engendrer la pandémie la plus meurtrière de l'époque contemporaine. Depuis son apparition, plus de 60 millions de personnes ont été infectées par le VIH et plus de 30 millions en sont mortes. En 2009 on estime que 33,3 millions de personnes vivent avec le virus. L'Afrique est le continent le (...)
 Villages indiens
Une large majorité de la population indienne (68.7 % en 2011) vit dans des villages. On compte presque 600 000 villages au sens du Census, à savoir des communes rurales dirigées par un conseil de village élu ou panchayat.
L’observation des transformations des espaces ruraux amène à repenser l’échelle du « village ». Celui-ci ne peut évidemment plus aujourd’hui être conçu comme un isolat ; il est traversé par des flux de personnes, de produits et d’information qui le relie (...)
 Ville centre / Centre-ville
La ville centre est la commune centrale (dans ses limites administratives) d'une agglomération, elle lui a donné naissance. Son poids relatif dans l'aire urbaine est variable.
À ne pas confondre avec le centre-ville (downtown) qui désigne le noyau central (en général le cœur historique ou le centre décisionnel) de la ville.

Mise à jour : juillet 2015(...)
 Ville durable
Le processus de concentration des populations dans les villes a différentes conséquences, aux dimensions souvent environnementales, certaines positives, certaines négatives.
En effet, les villes permettent des économies d'échelle, en matière de transport par exemple, qui peuvent être intéressantes : ainsi, les lignes de Transport en commun en site propre (TCSP) deviennent rentables et dispensent du recours à des solutions individuelles. Par contre, les phénomènes de péri-urbanisation, (...)
 Ville intelligente (smart city)
« Les smart cities sont des espaces urbains qui utilisent les données issues de capteurs ainsi que les nouvelles technologies, pour mieux consommer leurs ressources, faire des économies d’énergie, répondre plus efficacement à nos besoins, renforcer la sécurité et mieux gérer leur territoire à court terme. » (Manon Bril)
L'émergence et la généralisation de l'usage des nouvelles technologies par les individus a permis l'accumulation d'un très grand nombre de données concernant les (...)
 Ville néolibérale
Le concept de « ville néolibérale » (Hackworth, 2007) désigne la ville « entrepreneuriale », tournée vers l’attraction des ressources, des emplois, du capital, des innovations. À partir du tournant des années 1970-1980, la ville néolibérale orientée vers l’offre tend à remplacer la ville keynésienne orientée vers la demande.
Le contexte de libéralisation des échanges marchands conduit à un durcissement de la concurrence interurbaine : les villes cherchent chacune à attirer (...)
 Ville ordinaire
D’apparition récente en histoire de l’architecture et de l’urbanisme, le concept de « ville ordinaire » désigne la partie spontanée, impensée de la ville. Il s’applique à l’espace urbain tel qu’il s’est tissé au cours de l’histoire, en marge des plans de développement et d’urbanisme, des monuments et des réalisations architecturales d’envergure.
Voir :
Anne-Sophie Clémençon, Image à la une : La ville ordinaire : le laboratoire lyonnais de la rive gauche du (...)
 Politique de la ville en France
Dans les années 1980, une succession d'émeutes urbaines (Lyon, Paris, Marseille, Avignon) révélaient le mal-être de certains quartiers, de certaines banlieues. Ces territoires coïncidaient souvent avec ceux des "grands ensembles" (barres, immeubles) tels qu'ils s'étaient développés au cours des années 1950 et 1960 (dans le cadre des ZUP par exemple). Il s'agissait alors de traiter une situation d'urgence. Mais ces grands ensembles se sont par la suite dégradés et ont fini par concentrer les (...)
 Ville touristique
La ville touristique est une appellation générique qui traduit plusieurs modalités de la mise en tourisme ou différents processus d’évolution des lieux touristiques : ville à fonction touristique, ville-étape, ville-station, ville "touristifiée".
La ville à fonction touristique est un lieu investi par le tourisme par insertion d’une fonction touristique dans l’espace. Ce qui aboutit à la territorialisation touristique de certains secteurs de la ville mais sans modifier la structure (...)
 Ville-usine
La ville-usine (company town ou mill town en anglais) est une ville entièrement née de l’activité industrielle, construite et organisée en fonction de cette dernière et où l’essentiel du bâti est lié, directement ou indirectement, au système productif industriel. Elle se distingue de la ville industrielle, qui existait déjà avant d'accueillir de nombreuses usines.
La ville-usine est le produit territorial de la Révolution industrielle et du système paternaliste. À partir des (...)
Actions sur le document