Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 67 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreGéographie de la santé : espaces et sociétés
 Espérance de vie / de santé
L'espérance de vie à la naissance est un indicateur synthétique qui reflète les conditions de mortalité prévalant dans la population considérée à un moment donné. Elle correspond au nombre moyen d'années que pourrait vivre un nouveau-né qui connaîtrait tout au long de sa vie les risques de décès identifiés au moment de sa naissance. L'espérance de vie à la naissance se calcule à partir des quotients de mortalité par âge, c'est-à-dire des probabilités de décéder dans l'année pour (...)
 Étiologie
L'étiologie est l'étude des causes de la maladie, des déterminants de santé et des facteurs de risque qui facilitent la transmission de l'agent pathogène et en augmentent l'infectivité à un moment donné, dans un lieu donné. L'étude des facteurs endogènes, propres à l'organisme, des facteurs exogènes, liés à l'environnement global, ainsi que de leurs combinaisons (systèmes pathogènes) sont l'objet de préoccupations qui ont jalonné l'histoire de la médecine (les "humeurs", les (...)
 Expertise scientifique
Expertise scientifique et risque | Expertise scientifique et santé
Expertise scientifique et risque
La réflexion et la prise de décision concernant les conditions d'application du principe de précaution, l'appréciation de l'incertitude, impliquent nécessairement le recours à des expertises scientifiques. Ces expertises produisent des connaissances au service de la décision et de l'action. Mais on peut légitimement s'interroger sur la manière dont elles sont conduites, dans une (...)
 Facteur de risque et de vulnérabilité
Le facteur de risque est la caractéristique individuelle ou collective, endogène ou exogène, augmentant de façon statistiquement significative la probabilité d'apparition et de développement d'une maladie. Cette variable étiologique peut être mesurée par : le risque relatif (rapport de l'incidence observée dans une population exposée au risque sur l'incidence d'une population non exposée) ; la fraction étologique du risque (proportion de la morbidité ou de la mortalité imputable au risque) (...)
 Flambée épidémique
Une flambée épidémique est la brusque augmentation du nombre de cas d’une maladie enregistré dans une communauté, dans une zone géographique ou pendant une saison données. Une flambée peut se produire dans une zone restreinte ou s’étendre à plusieurs pays. Elle peut durer quelques jours ou quelques semaines, voire plusieurs années.
Après la période de flambée épidémique, une épidémie peut soit éteindre d’elle-même, soit évoluer en un autre type de phénomène. Ainsi, (...)
 Géographie de la santé
Les études relatives à la santé se sont progressivement imposées aux sciences sociales, dont la géographie, qui ont investi ce champ des connaissances et de la recherche. Théorisée, en France, par Max Sorre, la "géographie médicale" couvrait un champ d’étude aux limites et à la cohérence encore incertaines.
Aujourd'hui, la géographie de la santé, à la croisée de la géographie des maladies et de la géographie des soins, a pour objet l’analyse sociale et spatiale de l'offre de (...)
 Géographie des maladies
La géographie des maladies étudie leur distribution sociale et spatiale. Bien qu'elle procède d'une filiation ancienne, depuis l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine, en passant par l'école hippocratique, la médecine arabe, les géographes ne s'y sont vraiment intéressés qu'aux lendemains de la Première guerre mondiale, en France avec Maximilien Sorre par ex. Cette géographie procède de deux démarches principales :
- générale et monographique à propos de la répartition de (...)
 Humanitaire
L'Afrique est le théâtre récurrent d'opérations humanitaires, parfois qualifiées, d'une manière critique, de charity business lorsqu'elles sont perçues négativement en raison du jeu complexe entre l'exposition ou la mise en scène médiatique des populations et l'aide qui leur est apportée.
Certaines populations y sont maintenues sous la perfusion des ONG et des plans d'aide d'urgence internationale, par exemple, à travers le Programme alimentaire mondial (World food program - WFP / PAM) (...)
 Hygiénisme
L'hygiénisme est un courant de pensée apparu au milieu du XIXe siècle, lié en partie aux travaux de Pasteur et qui prône une nouvelle approche de l'environnement humain. Dans le domaine de la santé, les théories hygiénistes postulent qu'une amélioration du milieu de vie des Hommes entraîne une amélioration de leur santé, toutes catégories sociales confondues. Des travaux, notamment urbanistiques, vont ainsi être entrepris dans les domaines suivants : assainissement, aération, destruction (...)
 Incidence
L'incidence désigne le nombre de nouveaux cas d'une maladie enregistrés sur une période donnée, un an en général, rapporté à une population. Le taux d’incidence, brut ou moyen, peut s’exprimer en nombre de nouveaux cas apparus pour 100, 1 000 ou 10 000 individus, etc. en fonction de la fréquence du phénomène étudié.

Mise à jour : juin 2012(...)
 Indicateurs
D'une manière générale, un indicateur remplit deux fonctions principales : la synthèse des nombreux paramètres normalement nécessaires pour rendre compte d'une situation ; la simplification de la compréhension et de l'interprétation des résultats pour l'utilisateur.
Indicateurs du développement durable | Indicateurs de santé
 
Indicateurs du développement durable
Initialement définis à l'échelle des pays, les indicateurs du développement durable sont (...)
 Itinéraire (/ filière) de soins
L'itinéraire de soins est le parcours d'un patient au sein d'un système de soins sur un territoire donné. Entre l'entrée et la sortie du système, il est fonction de la nature et de la présence des ressources de santé, de leur accessibilité matérielle et financière, du niveau de développement de ce territoire. Un itinéraire de soins traduit autant les comportements des populations que les pratiques professionnelles et l'organisation du système de santé.

Pour prolonger, pour (...)
 Létalité
Le taux de létalité désigne la proportion de décès dans une population malade au cours d'une période donnée. C'est un indicateur de la sévérité de la maladie qui rend également compte de l'efficacité et de la qualité du système de soins du territoire concerné.

Mise à jour : juin 2012(...)
 Maladie
La maladie est un terme générique aux contours flous, mouvants, pour exprimer un état d'altération de la santé physique et/ou mentale, voire sociale. Elle procède de débats récurrents sur les frontières entre le "normal" et le "pathologique". Elle peut être objective (diagnostiquée) ou subjective, perçue ou ressentie de manière variable selon les individus, les groupes, les milieux sociaux, les époques.
La classification des maladies (nosologie) varie dans le temps au gré des (...)
 Médecin / Ordre des médecins
Professionnel de santé ayant obtenu un doctorat en médecine. Il peut exercer selon divers modes : mode libéral, mode salarié (hôpital, clinique, centre de soins, médecine du travail, médecine scolaire, administration), mode mixte. En France, la majorité des médecins exercent en libéral, mais les jeunes médecins sont très majoritairement salariés.
L’Ordre des Médecins, créé par l’ordonnance du 24 septembre 1945, rassemble obligatoirement tous les médecins quel soit leur statut, (...)
 Médical (tourisme - ou tourisme de santé)
Le tourisme médical, ou tourisme de santé ou encore tourisme hospitalier se réfère au déplacement dans un pays autre que le pays de résidence, dans le but de bénéficier d’un acte médical non disponible ou difficilement accessible dans son propre pays, soit pour des raisons de législation soit pour des raisons relatives à l’offre de soins (compétences, coût).
S’agissant de pratiques thérapeutiques déterminées par l’opportunité de soins en général et le coût en (...)
 Mobilités et santé
C’est au registre des flux, des déplacements, de l’accessibilité physique et sociale que se rattachent les études sur les mobilités de santé, engendrant des réflexions sur les notions de concentration, temps-distance, proximité, logiques socio-spatiales, etc. Ces approches un peu "mécaniques", très inspirées d’un modèle biomédical qui laisse peu de place à l’analyse des dimensions spatiales des déterminants sociaux de la santé, sont complétées par les apports de la géographie (...)
 Mondialisation et santé
La quête de santé s'inscrit clairement dans le cadre de la mondialisation / globalisation. Certains territoires ou espaces de santé se redéfinissent à l’échelle mondiale à travers la circulation des savoir-faire, des innovations thérapeutiques et diagnostiques, des traditions médicales, mais aussi à travers la circulation des produits et des personnes qui les vendent, les prescrivent ou les consomment et enfin à travers celle des services et des personnels de santé.
Par ailleurs les (...)
 Morbidité / charge de morbidité
La morbidité mesure la fréquence de la maladie (mais aussi par extension de la déficience, de l'incapacité, du handicap ou de la dépendance) dans une population donnée. Les indicateurs de morbidité, taux d'incidence, de prévalence, en sont des outils de base. On peut distinguer : la morbidité diagnostiquée, enregistrée, codée au cours du parcours de soins ; la morbidité ressentie, auto-déclarée par l'individu selon sa perception de son état de santé, évaluée par des enquêtes de (...)
 Mortalité / surmortalité
La mortalité désigne le nombre de décès intervenus sur une période donnée (une année) dans une population donnée. Elle s'exprime en général par le taux (brut) de mortalité pour lequel le nombre de décès est rapporté à 1 000 habitants le plus souvent, mais aussi à 10 000 ou à 100 000 lorsque les données le justifient.
Les causes de la mortalité ont évolué dans le temps. Ainsi, le modèle de la transition épidémiologique définit trois âges de morbidité/mortalité par (...)
Actions sur le document