Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, Directeur de Recherche IFG, Inspecteur Général de l'Éducation Nationale - IGEN, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 67 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreGéographie de la santé : espaces et sociétés
 Nosocomiale / Iatrogène
Une infection nosocomiale (ou hospitalière) est une maladie qui affecte soit le malade du fait de son admission à l’hôpital ou des soins qu’il y a reçus en tant que patient hospitalisé ou en traitement ambulatoire, soit le personnel de l'établissement du fait de son activité, que les symptômes de la maladie apparaissent ou non, pendant que l’intéressé se trouve à l’hôpital.

La iatrogénèse est l'ensemble des conséquences néfastes sur l'état de santé individuel ou (...)
 Obésité
L'obésité, excès de poids et de graisses dans l'organisme, est appelée à devenir un problème majeur de santé publique dans le monde. On parle aussi d'une « épidémie », au sens large d'une maladie, en l'occurrence non contagieuse, dont les cas se multiplient. Symptôme de malnutrition, elle est liée à l'urbanisation, à l'accès à de meilleurs revenus pour de très nombreuses populations des pays émergents en développement rapide, aux modifications plus ou moins rapides des modes de vie (...)
 Organisation mondiale de la santé (OMS)
L'OMS (World Health Organization / WHO) est une organisation intergouvernementale spécialisée créée en avril 1948 dans le cadre des Nations unies. Elle est l'héritière d'une première Conférence internationale sanitaire de Paris en 1851, de l'Office international d'hygiène publique fondé en 1907 et de l'Organisation internationale d'hygiène créée dans le cadre de la SDN en 1921 (à la suite de la grippe espagnole de 1918-1919) dotée d'un "comité d'hygiène" préfigurant l'OMS. Le préambule (...)
 Pandémie
Une pandémie est une maladie transmissible (épidémie) qui s'étend, pour une durée plus ou moins limitée (quelques mois pour la grippe hivernale, plusieurs décennies pour le VIH/Sida), à une large partie de la population, sur un espace donné, à petite échelle, continentale ou inter-continentale. Plusieurs pandémies ont marqué l'histoire de l'humanité. Par exemple, la peste noire, épidémie de peste bubonique qui s’est propagée dans toute l’Europe en faisant environ 25 millions de (...)
 Parcours de soins
Le "parcours de soins" désigne la succession d’étapes par lesquelles l’individu peut se soigner. En France, dans le cadre du dispositif de santé publique, ce parcours du patient doit, sous peine de pénalités financières, être "coordonné" à partir d'une consultation auprès d’un médecin généraliste, déclaré comme "médecin traitant", ou par un professionnel de santé à "accès direct". Le "parcours de soins" n’a donc pas de dimension territoriale dans le système de santé publique (...)
 Planification sanitaire
La planification, au sens général et sur le principe, vise à distribuer équitablement les biens, les services et les ressources aux populations d'un territoire. L'objectif de la planification sanitaire est donc la répartition équitable des services de santé sur le territoire. Elle s'inscrit dans une politique d'aménagement sanitaire du territoire destinée à assurer l'efficience du système de soins et elle doit rendre l'offre de soins accessible à tous en réduisant autant que faire se peut (...)
 Politique de santé
La politique de santé est une action volontariste des autorités gouvernementales fixant des objectifs de santé au vu des besoins de santé de la population qu'elle administre (État, région, local). On distingue : des programmes "verticaux", lutte contre les maladies infectieuses, chroniques, prévention des conduites à risque sanitaire ; des programmes "intégrés" en matière de nutrition, d'hygiène et d'assainissement, de qualité environnementale, de systèmes de soin et de santé.

(...)
 Prévalence
La prévalence (à distinguer de l'incidence) est le nombre total de personnes atteintes par une maladie dans une population donnée à un moment défini. Elle équivaut à une photographie de la morbidité et constitue un des principaux indicateurs de santé. La prévalence peut être instantanée, c’est à dire pour un moment donné, ou , au contraire, une période de temps donnée (mois, année). Dans ce cas, elle comprend les malades déjà présents au début de la période d’observation, (...)
 Professions de santé
En France, selon une approche juridique, les professions de santé regroupent les seuls professionnels dont le droit d'exercer et les conditions d'exercice sont réglementés par le Code de la santé publique : les professions médicales (médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme) et les pharmaciens ; les auxiliaires médicaux (infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, etc.). Selon une approche élargie on ajoute aux professions réglementées d'autres intervenants : aide-soignants, (...)
 Prophylaxie
La prophylaxie est un élément essentiel de la politique de santé publique, en amont de la médecine curative, des soins. Elle vise à éviter ou à diminuer le nombre et la gravité des maladies, à éviter ou à diminuer les facteurs de risque. Préoccupation initiale de l'hygiénisme, elle passe aujourd'hui par l'éducation sanitaire, par des campagnes d'information, d'action (vaccinations, lutte contre l'alcoolisme et le tabagisme), de promotion (hygiène alimentaire, modes de vie). Elle suppose (...)
 Registre (de santé)
Un registre de santé est un "recueil continu et exhaustif de données nominatives intéressant un ou plusieurs événements de santé dans une population géographiquement définie, à des fins de recherche de santé publique" (arrêté du 6 novembre 1995). De tels registres ont trois rôles : l'amélioration des connaissances scientifiques ; l'évaluation des actions entreprises pour lutter contre les maladies ; l'estimation de la prévalence. Les problèmes de santé qui font l'objet de registres (...)
 Réseaux / de soins / de santé
Les réseaux de soins se composent d'un ensemble coordonné de plusieurs personnes physiques ou morales dispersées dans une zone territoriale, de compétences médicales et/ou paramédicales différentes et complémentaires, sans hiérarchie ni centralisation, qui coopèrent volontairement pour l'amélioration de la prise en charge des patients et la qualité des soins. La loi de santé publique d'août 2004 contribue au développement des réseaux de santé en les inscrivant dans le Schéma régional (...)
 Risque sanitaire
Le risque sanitaire correspond à la probabilité que survienne un événement nuisible à la santé d'un individu ou d'un groupe d'individus. Son identification et son analyse sont des éléments de détermination de la politique de santé publique. Plusieurs critères sont retenus : le degré de gravité, le fait d'être attendu ou fortuit, d'être accepté ou subi. On parle de risque individuel lorsque c'est la personne elle-même qui a une conduite à risque (addictions) et de risque collectif (...)
 Santé / Santé publique
La santé est définie par la constitution de l'OMS comme un "état de complet bien-être physique, mental et social ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité". Ce concept de santé positive (à la différence de celui de santé négative, le "silence des organes" du Dr Leriche en 1936) fait appel à la perception que l'individu a de sa santé, qui varie selon les personnes, les époques, les civilisations, les environnements. Il comporte un aspect fonctionnel dans la mesure (...)
 Sécurité sanitaire
Par "sécurité sanitaire" on entend la sécurité des personnes contre les risques thérapeutiques de toute nature, risques liés aux choix thérapeutiques, aux actes de prévention, de diagnostic et de soins mais également à l'usage des biens et des produits de santé, comme aux interventions et aux décisions des autorités sanitaires et réglementaires. Cette notion s'est progressivement étendue et comprend aujourd'hui les questions sociétales (conditions de travail, environnement, etc.).
(...)
 Système de santé
Le système de santé désigne l'ensemble des organisations et des institutions, des ressources et des acteurs, qui participent à la mise en œuvre de la politique de santé d'un pays. Cette notion va au-delà de celle de système de soins. Le système de santé relève de choix politiques, d'une conception morale et éthique de la santé et du bien-être de l'ensemble d'une population. La plupart des systèmes de santé nationaux sont composés d’un secteur public, d’un secteur privé, d’un (...)
 Télémédecine / Télésanté
La télémédecine a pour but de favoriser l’accessibilité aux soins grâce aux technologies de l’information et de la communication. Cette pratique pourrait améliorer la qualité et l’efficacité des soins médicaux et répondre, dans certains cas, aux enjeux de l'équité territoriale en matière de santé. En France, la télémédecine a été officiellement reconnue et définie par la loi HPST du 21 juillet 2009 (article 78) dont le décret d’application (JO du 21 octobre 2010) précise les (...)
 Territoire (médical, de santé)
Le territoire de santé peut être compris comme un espace réservé, sinon exclusif, d'un établissement, d'un service ou d'un professionnel de santé : l'espace médical d'un praticien, d'un cabinet, d'un dispensaire, d'une maison de santé, d'un hôpital, etc. Sa délimitation, son zonage, peut occasionner des enjeux, voire des conflits, motiver des stratégies. Par abus, la notion de territoire a pu être appliquée à un pathogène, à une épidémie, mais il s'agit alors plutôt d'un espace, d'un (...)
 Tourisme médical (ou tourisme de santé)
Le tourisme médical, ou tourisme de santé, ou encore tourisme hospitalier, se réfère au déplacement dans un pays autre que le pays de résidence, dans le but de bénéficier d’un acte médical non disponible ou difficilement accessible dans son propre pays, soit pour des raisons de législation soit pour des raisons relatives à l’offre de soins (compétences, coût). La relative démocratisation du transport aérien, l'instantanéité et la facilité des mises en relation, par Internet (...)
 Tournée
La tournée (médicale dans ce cas) est un mode d'organisation des déplacements de professionnels ou de services de santé selon un itinéraire par étapes, au domicile ou au lieu de résidence des populations. Elle concerne avant tout les médecins généralistes et certains auxiliaires de santé (infirmier, kinésithérapeute). L'analyse fine des tournées permet de cerner le territoire professionnel des praticiens ou des services.
Ce mode d'exercice professionnel tend à disparaître, y (...)
Actions sur le document