Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales

Vocabulaire et notions générales

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : réalisation : Sylviane Tabarly, Marie-Christine Doceul, et Jean-Benoît Bouron (ENS de Lyon, Dgesco),
avec la collaboration de Jean-Louis Carnat (IA-IPR) et les contributions des étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau.
Une sélection de termes et de notions utilisés en géographie.

Il existe 67 résultats dans Vocabulaire et notions générales correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLes nouvelles dynamiques du tourisme dans le monde
 Acteurs spatiaux / action spatiale
Ensemble des agents (individu, groupe de personnes, organisation) susceptibles d'avoir, directement ou indirectement, une action sur les territoires. De l'individu à l'État et aux structures transnationales, en passant par l'entreprise, les collectivités locales, les associations, etc. Ils ont leurs représentations mentales et patrimoniales, leurs pratiques socio-spatiales des territoires ; leurs intérêts, leurs objectifs et donc leurs stratégies. Ils peuvent passer des alliances, faire du (...)
 Agence de voyages vs Voyagiste (/ Tour-opérateur)
Une agence de voyages est un distributeur, entreprise qui commercialise des prestations de services et des produits de voyages, de séjours, de croisières et de loisirs. Elle joue le rôle d'intermédiaire et/ou d'agrégateur de services entre les clients et les différents prestataires sur le marché du tourisme : compagnies aériennes, hôteliers, loueurs de voiture, compagnies d'assurances, etc. À la différence du voyagiste (tour opérateur), l'agence ne fait que revendre les produits des (...)
 Altérité
Selon l'Équipe MIT, le concept d'altérité appliqué au champ du tourisme permet "l’exploitation dynamique d’un différentiel d’identité géographique ou social à travers la mise en relation d’un individu avec des lieux ou des individus qui lui sont autres, dans un processus de mobilité. L’altérité est relative à un capital spatial accumulé au cours des déplacements. Elle exprime toutes les facettes de ce qui est autre : divers, disparate, dissemblable, différent, hétéroclite, (...)
 Approche géographique du tourisme
L'approche géographique du tourisme s’attache à mettre en évidence la dimension spatiale du tourisme, c’est-à-dire à décrire et à expliquer les éléments et les interrelations du système "tourisme". La qualité des lieux touristiques, le développement des lieux touristiques, la géographicité des acteurs du tourisme (touristes, guides, entreprises, etc.) sont du ressort de l’approche géographique du tourisme. Dans ses ambitions scientifiques comme dans sa mise en œuvre, elle comprend (...)
 Après-tourisme / Post-tourisme
Phase durant laquelle les stations et régions touristiques perdent leur activité touristique, soit par abandon définitif, soit par reconversion : résidentialité péri-urbaine ou secondaire, industrialisation, nouvelle activité de loisirs. Cette mutation se traduit dans le paysage par des délaissés d'équipements et des friches immobilières et peut aller jusqu’à la disparition des équipements par renaturalisation.
Philippe Bourdeau introduit une différence entre après-tourisme et (...)
 Attraction / Attractivité
Capacité à attirer dans une direction, vers un lieu ou vers une aire, l'attractivité est centripète et cumulative. Elle est à la source des concentrations, des polarisations et de divers phénomènes intéressant le géographe : la métropolisation, les migrations par exemple.
La répulsion, à l'opposé de l'attraction, est centrifuge. Attraction et répulsion sont sources de mobilités et peuvent obéir à des logiques gravitaires.

Sur le même thème, voir le glossaire (...)
 bulle touristique
1. Les bulles touristiques, traduction de l'anglais « tourism bubbles », sont des enclaves touristiques fortement isolées de leur contexte spatial, de façon à éviter aux touristes le contact avec la réalité sociale et culturelle des lieux qu'ils visitent. « Propre, esthétique, balisée et sécurisée, telles sont les principales caractéristiques de [la] bulle touristique » (Laurie Lepan). L'expression se rencontre encore fréquemment avec les guillemets. L'enclavement de la bulle touristique (...)
 Capacité d'accueil / capacité de charge touristique
La capacité de charge touristique est le nombre de touristes qu’un lieu (/ un système touristique) peut recevoir sans en être durablement modifié. Les multiples définitions de ce terme reposent toutes sur la volonté de trouver quantitativement le nombre idéal de touristes pouvant fréquenter un lieu sans le transformer de manière préjudiciable, ce qui est évidemment une illusion. Ce terme a été forgé à partir des sciences physiques, le lieu mis en tourisme étant conçu comme un matériau (...)
 Clubbisation
Processus de sélection, de distinction sociale de certains groupes en fonction de leur niveau de vie ou d'autres paramètres (tranche d'âge, pratique culturelle ou sportive). Le protoype en est le golf résidentiel.
Eric Charmes a analysé la clubbisation dans les périphéries des grandes villes françaises dans son ouvrage : La ville émiettée. Essai sur la clubbisation de la vie urbaine, PUF, 2011. Il y montre que les communes périurbaines deviennent des clubs résidentiels plus que des (...)
 Comptoir touristique
Type de lieu touristique créé par et pour le tourisme, maîtrisé par un acteur unique, promoteur ou concessionnaire de l’exploitation du lieu. Lieu fermé où s’applique une réglementation spécifique et au sein duquel la fonction d’hébergement est essentielle. Aucune population permanente n’y réside.

Mise à jour : janvier 2011(...)
 Conurbation
Ensemble de villes devenues coalescentes par extension de leurs périphéries entre lesquelles s'établit une complémentarité et une répartition des fonctions. Par exemple : en France, l'ensemble Lille-Roubaix-Tourcoing ; en Allemagne, la Ruhr ; en Europe médiane, la Silésie, de Nowa Huta à Gliwice en passant par Cracovie, Katowice. On remarquera que de telles conurbations sont avant tout des héritages des "effets de gisement" (avantage comparatif) dans les localisations urbaines. Une conurbation (...)
 Crise (gestion de)
La gestion de la crise par les décideurs pose les problèmes de la relation avec les experts (élus, monde de l'entreprise) que P. Lagadec analyse en ces termes :
"Les difficultés du travail entre experts se doublent de problèmes d'interface avec les décideurs (politiques, entreprises), d'autant plus vrai que l'expert auquel on s'adresse est de culture universitaire. Tout d'abord, les experts auxquels on a recours n'ont pas toujours une habitude de la situation dans laquelle (...)
 Croisière nautique
La croisière nautique est une navigation réalisée sur un bateau de plaisance habitable, impliquant des escales dans d'autres ports que le port d'attache du bateau.
La croisière côtière se compose d'escales régulières alors que la croisière hauturière se pratique en haute mer avec de longues traversées (long cours) et un petit nombre d'escales.
La croisière nautique ne doit pas être confondue avec le « tourisme de croisière » pratiqué sur des paquebots.
Voir :
(...)
 Croisières & croisiéristes
Le paquebot avait été un vecteur important du voyage international jusque dans les années 1950 où la concurrence de l'aviation de ligne lui a été rapidement fatale. Le transport de passager par voie maritime a cependant résisté, il s'est même développé, sur des zones de navigation telles que les mers intérieures (Baltique, Méditerranée) et les archipels.
Mais on a surtout assisté, depuis les années 1980 et 1990, à un essor rapide des croisières, produit touristique complet, (...)
 Destination
Pour les professionnels du secteur touristique, la destination est un produit en soi, voire même une marque (brand). Le choix d'une destination par un touriste résulte des caractères d'attractivité du lieu mais aussi d'un ensemble de facteurs dépendant du touriste lui-même, de la nature de sa quête et de ses besoins : détente, repos et divertissement ; intérêt pour l'ailleurs et pour l'Autre ; instrument de différenciation sociale, privilège et distinction ; signe d'appartenance à une (...)
 Disneylandisation
La notion est fortement liée à Sylvie Brunel, qui l'a forgée et qui l'a abondamment utilisée dans sa production scientifique. Souvent utilisée avec un point d'interrogation, elle désigne une facette de la mondialisation touristique, laquelle transformerait le monde en un gigantesque parc d'attraction pour les touristes. La disneylandisation est la transformation des sociétés et des cultures locales, par la présence de touristes, et pour répondre à leurs attentes. Elle peut être aussi une (...)
 District touristique
Espace composé de sites et de lieux touristiques variés plus ou moins interdépendants les uns des autres du fait d’une certaine proximité, et parfois avec un lieu plus fédérateur. Par rapport à la conurbation qu est également un ensemble de lieux touristiques, le district touristique n’a ni la même densité, ni la même extension. Il peut ne pas comporter de ville véritable, comme le Luberon. Principaux caractères communs des districts : uniformisation des structures d’hébergement, (...)
 Diversion / Subversion touristique
Diversion et subversion touristiques sont les deux modalités du processus d'investissement par le tourisme de lieux qui au départ n'étaient pas touristiques.
Un lieu diverti est un lieu investi par le tourisme, mais où celui-ci n’est pas dominant. Le processus de diversion aboutit à un certain type de lieu, celui d’une ville à fonction touristique.
Un lieu subverti est au départ non touristique, puis investi par le tourisme au point d’en dépendre largement ou totalement.
(...)
 Durable
Tourisme durable | Transports durables | Ville durable

Tourisme durable Le "tourisme durable" regroupe les différentes formes de tourisme qui, inspirées par l’idéologie de la conservation, mettent en valeur en les respectant voire en les préservant, les ressourcespatrimoniales (naturelles, culturelles, sociales) d’un territoire à l’intention des touristes accueillis de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils génèrent immanquablement. La recherche de (...)
 E-tourisme / Cybertourisme
Le marché du tourisme en ligne (e-tourisme) et des voyages est certainement l'un de ceux qui a le plus mis à profit les moyens de l'Internet, tant en amont, pour le choix et la préparation d'une destination, qu'en aval, pour l'acquisition du produit. Sa progression annuelle, sur le marché européen, approche les 10% en 2010. Il répond particulièrement bien aux pratiques d'instantanéité et de consommation de dernière minute du monde contemporain. L'e-touriste devient lui-même un expert de son (...)
Actions sur le document