Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 44 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critère F
 Flux d'échanges (marchandises, capitaux)
Flux d'échanges de l'Union européenne | Flux d'échanges de la Russie | Flux d'échanges de la Chine


Flux d'échanges de l'Union européenne
Les objectifs initiaux de la construction européenne étaient d'y promouvoir les échanges économiques intérieurs, d'en dynamiser le marché afin d'en faire une aire de développement et de croissance. Ces objectifs peuvent sembler atteints. L'Union européenne (UE) élargie à 27 pays pèse en effet 22% du PIB mondial en parité (...)
 Flux touristiques
Dans le domaine du tourisme comme dans d'autres, les flux résultent de la confrontation entre une demande et une offre, ils résultent d'un marché, que ce soit à l'échelle nationale ou à l'échelle régionale et mondiale.
Les flux majeurs sont actuellement de trois types :
- flux internes aux pays développés d'Europe et d'Amérique du Nord ;
- flux internationaux entre ces pays ;
- flux de moyenne distance entre ces pays et leur périphérie (Europe vers la zone (...)
 Foncier (question foncière)
Désigne ce qui touche aux terres en tant que fonds c'est-à-dire en tant que richesse ou propriété. L'étude du foncier est l'étude des modes d'appropriation des terres. Ses orientations jouent un rôle essentiel dans toute politique d'aménagement du territoire, dans les modalités du développement tant urbain que rural.
Foncier (question foncière) au Brésil | Foncier (question foncière) en Afrique subsaharienne
 
Foncier (question foncière) au Brésil
Sur les 850 (...)
 Fonctions métropolitaines supérieures
Les fonctions de commandement et de pouvoir caractérisent les grandes métropoles et prennent appui sur les activités des secteurs tertiaire supérieur (ou avancé) et quaternaire qui y sont localisées : finances internationales, audit et conseil, etc.
Symboles de dynamisme, de décision, porteuses d’images positives, ces fonctions ont été précisées en France à la suite du recensement de la population de 1990 afin de compléter l’analyse traditionnelle par secteur d’activité et pour (...)
 Fonds forestier national
Créé en 1946 pour soutenir financièrement (par des prêts et subventions d'investissement) une politique nationale de boisement et de reboisement, il s’est traduit au cours de ses huit premières années d’existence par la création de 500 000 hectares de peuplements nouveaux, en majorité composés de résineux. La superficie boisée avec le concours du Fonds forestier national est à présent de l'ordre de 2 500 000 ha et les espèces sont plus diversifiées, rééquilibrées en faveur des (...)
 Fonds structurels
Les Fonds structurels sont les instruments financiers de la politique de cohésion européenne. La dotation financière qui leur est attribuée pour la période de programmation 2014-2020 (347 milliards d’euros) place la politique de cohésion au deuxième rang des postes budgétaires de l’UE (35,7 % du budget européen), elle est stable par rapport à la période de programmation précédente. Ces moyens financiers sont gérés grâce à une coopération entre la Commission européenne, les États (...)
 Food-washing
Le food-washing est l’utilisation insincère de l’argument alimentaire pour emporter les appels à projets d’urbanisme. Le terme est forgé sur le modèle du mot greenwashing (verdissement).
La chercheuse Paula Macé Le Ficher utilise le mot dans un article de 2018 pour analyser les appels à projets urbains innovants. L’alimentation est devenue incontournable pour les promoteurs de projets urbains dits innovants, mais l’étude de leurs projets révèle qu’elle n’est parfois qu’un (...)
 Football
Le football est un objet d'étude important des sciences sociales. Comme les autres sports, il intéresse les historiens, les sociologues, ou les anthropologues, pour son rôle important et ancien dans de nombreuses régions du monde, au même titre que d'autres manifestations culturelles. 
Depuis sa codification en Angleterre au milieu du XIXe siècle (Cambridge rules en 1848, fédération anglaise en 1863), le football est devenu le sport le plus pratiqué et le plus médiatisé au monde (...)
 Foreclosure
Le terme de foreclosure désigne un mécanisme de dépossession/repossession, une saisie par la banque de l'objet sur lequel porte un crédit. Il s'agit d'une procédure juridique qui permet à un prêteur en possession d’une hypothèque de la faire jouer, lorsque l’emprunteur-propriétaire n’a pas honoré ses échéances de remboursement et de paiement d’intérêts.Bien entendu, cette « repossession » du bien immobilier sert au prêteur à récupérer les sommes dues et conduit en général à (...)
 Forêt
Formation végétale constituée d'arbres plantés ou spontanés, aux cimes jointives ou peu espacées, dominant souvent un sous-bois arbustif ou herbacé. Espace couvert par ce type de végétation. Massif boisé d'au moins 4 ha avec une largeur moyenne en cime d'au moins 25 mètres ; des classes de superficie peuvent être distinguées : 4 à 25 ha, 25 à 100, etc.. (définition IFN).

Les forêts concentrent plus particulièrement l'attention des sensibilités environnementales. L'image, (...)
 Forêt domaniale
En France, massif forestier appartenant à l'État . La plupart des forêts domaniales sont d'anciennes forêts royales, abbatiales ou seigneuriales passées au domaine de l'État lors de la Révolution.(...)
 Forêt-frontière
Le terme est classiquement utilisé en Histoire pour désigner les espaces boisés dont le maintien s'expliquait principalement par leur rôle physique de séparation entre deux entités politiques que par des conditions naturelles défavorables au défrichement à des fins agricoles ou d'habitat.(...)
 Formation végétale
Une formation végétale est une communauté de végétaux caractéristique d'un écosystème ou d'un biome. Terme englobant, la formation végétale peut être reconnue facilement à la vue d'un paysage, sans analyse poussée, selon l'importance et la taille des types de végétaux qui la composent : herbes, buissons, arbustes, arbres... On distingue ainsi, parmi les types de formation les plus courants, la prairie, la forêt, la savane, la taïga, la steppe... 
Une formation végétale fermée (...)
 Formations végétales
Formations végétales au Brésil | Formations végétales méditerranéennes
Formations végétales au Brésil La combinaison variée des conditions naturelles (relief, climat, sols, végétation) au Brésil y produit des écosystèmes très variés. On peut y distinguer les principales formations végétales suivantes : forêt équatoriale amazonienne, forêt tropicale, savanes arborées (cerrados), brousse épineuse du caatinga dans le nord-est, forêt subtropicale, savanes (campos), complexe (...)
 Fragmentation
La fragmentation d’un espace est la perte de cohésion des unités plus petites qui le composent.
La fragmentation peut être le premier stade d’une décomposition, c’est-à-dire la destruction du lien qui unissait les unités spatiales inférieures, pouvant aboutir à leur autonomie et à la disparition de l’ensemble décomposé. À l’échelle des États, la balkanisation en est un exemple, le mot étant forgé sur le morcellement des entités composant l’ancienne Yougoslavie depuis (...)
 Fragmentation urbaine
La notion de fragmentation, apparue dans le champ des recherches urbaines au début des années 1980, reste très débattue en géographie. Elle peut se définir brièvement comme « une coupure [partielle ou absolue] entre des parties de la ville, sur les plans social, économique et politique. » (Gervais-Lambony, 2001, cité dans Dupont et Houssay-Holzschuch). Dans une ville fragmentée, les différentes parties coexistent sur le mode du repli sur soi. Ce repli peut être d’ordre gestionnaire : (...)
 France-Afrique, Françafrique / Afrique-France
La deuxième formulation, forgée par F.-X. Verschave, désigne, avec une nuance d'ironie et de critique, les relations que la France entretient avec les pays issus de son ancien domaine colonial en Afrique. Depuis les indépendances, certaines "affaires" ont pu illustrer le mélange douteux d'intérêts politiques et économiques et discréditer ainsi l'action française en Afrique.
Ancienne puissance coloniale majeure en Afrique, la France a conservé des relations privilégiées avec ses (...)
 Fret
Le fret est :
- d'une part le prix de l'affrètement ou du loyer d'un navire, d'un avion, d'un véhicule,
- d'autre part la cargaison elle-même,
- enfin le prix du transport de la marchandise par le mode choisi.
Ces distinctions sont prises en compte par la comptabilité nationale pour déterminer la valeur des échanges extérieurs de marchandises : FAB (franco à bord) prenant en compte la seule valeur marchandise, ou CAF (coût assurance fret) ajoutant coût du transport (...)
 Friches
Les friches sont des terrains qui ont perdu leur fonction, leur vocation, qu’elle soit initiale ou non : friche urbaine, friche industrielle, friche commerciale, friche agricole. Laissées momentanément à l'abandon, ces surfaces peuvent fournir l'opportunité de repenser l'aménagement du territoire, tant en milieu rural qu'urbain. La situation n'a pas de caractère irréversible : la friche peut être réaffectée à une activité comparable ou être réaffectée à une autre activité (anciennes (...)
 Front d'urbanisation
Le front d'urbanisation est la ligne de progression des surfaces artificialisées aux franges des agglomérations. Il est la traduction spatiale et paysagère du processus d'étalement urbain. Les surfaces artificialisées au niveau du front d'urbanisation sont rarement assez denses pour « faire ville », l'espace qui progresse sur l'espace rural étant qualifié de périurbain (couronne entourant les agglomérations, rurale et urbaine à la fois). Les composantes paysagères en sont principalement (...)
Actions sur le document