Vous êtes ici : Accueil Vocabulaire et notions générales

Vocabulaire et notions générales

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : réalisation : Sylviane Tabarly, Marie-Christine Doceul, et Jean-Benoît Bouron (ENS de Lyon, Dgesco),
avec la collaboration de Jean-Louis Carnat (IA-IPR) et les contributions des étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau.
Une sélection de termes et de notions utilisés en géographie.

Il existe 41 résultats dans Vocabulaire et notions générales correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLe Japon : les fragilités d'une puissance
 Catastrophe
La catastrophe est la réalisation d'un risque, c'est un risque devenu réalité qui, sur un territoire donné, par l’ampleur et le coût des dommages causés, provoque une grave interruption du fonctionnement d'une société. Dans la pratique, la catastrophe est bien souvent révélatrice du risque. Dans le cas d'une catastrophe, les pertes humaines, matérielles ou environnementales ne peuvent être surmontées par les seules ressources de la société affectée.
Différente par son ampleur, (...)
 CBD (Central Business District)
Le CBD (Central Business District) ou centre des affaires résulte de l'élimination progressive du centre-ville (downtown) de fonctions résidentielles, des activités industrielles et de certaines formes de commerce pour former un espace où se concentrent des activités à très forte valeur ajoutée financière (sièges sociaux, sociétés spécialisées dans les transactions, etc) et les services de proximité (commerces, restauration) qui leur sont attachés. La recherche de la centralité, les (...)
 Cité-jardin, « banlieue-jardin »
Une cité-jardin est une forme urbaine utopique, théorisée au XIXème siècle par Ebenezer Howard dans la lignée des penseurs de l'habitat et de l'urbanisme social ou socialiste (Saint-Simon, Fourrier, Godin...)
Pour Howard, les trois critères principaux de la cité-jardin sont :
(1) une « morphologie indépendante », qui réfère à la ceinture verte qui doit les entourer ;
(2) « un fonctionnement autonome et efficace selon l’idéal (...)
 Cœfficient d'occupation des sols (COS)
Le cœfficient d'occupation des sols ou COS est la surface de plancher constructible par mètre carré de terrain, pour une zone donnée d'un plan d'occupation des sols (Pratts, 2009). 
Le COS est une règle d'urbanisme cruciale car elle permet d'influer sur la densité d'une zone. Son élévation permet plus de surfaces construites par mètres carrés de terrain, donc une densification et une verticalisation du bâti. Inversement, un COS maintenu très bas empêche les constructions en hauteur. (...)
 Culture et représentation du risque
Modes de connaissance et/ou de communication du risque par ses principaux acteurs : décideurs économiques et politiques, formateurs, associations, simples citoyens, etc. Ce qui implique la connaissance rationnelle : de l’incertitude liée au phénomène ; de la gravité de ses conséquences ; des mesures de prévention existantes (information, réaction en cas d’alerte, secours) ; de la répartition des responsabilités.
Les différences dans les représentations individuelles ou (...)
 Décennie perdue (Japon)
La décennie perdue est le surnom donné à la période suivant l'éclatement de la bulle spéculative des années 1980 au Japon, entre 1990 et 2000. Elle est caractérisée par une croissance faible et une déflation monétaire, et elle marque la fin du Miracle économique japonais. Le terme est discuté par les scientifiques (Bourdier et Pelletier, 2000). 
Pour compléter : 

- Marc Bourdier et Philippe Pelletier (dir.), L’Archipel accaparé. La question foncière au Japon, (...)
 Densité
D'une manière générale, la notion de densité désigne de manière qualititive ou quantitative l’intensité d’un phénomène. De manière pratique, c'est le rapport entre un indicateur statistique, un nombre d'« individus » (au sens statistique : nombre d'habitants, de médecins, de logements, d'unités de production, etc.) ou d'autres paramètres (tels que le déroulé linéaire d'un réseau autoroutier par exemple) et une surface. La qualification des densités (fortes, moyennes ou faibles) (...)
 Département, préfecture (Japon)
Le Japon est divisé en 47 circonscriptions administratives appelées en français départements ou parfois préfectures. La traduction du mot japonais 都道府県 (todōfuken) fait en effet débat et les deux mots sont employés indifféremment. L'anglais utilise prefecture, peut-être pour éviter le double sens du mot department qui existe dans cette langue pour désigner une subdivision d'une administration ou un ministère. L'inspiration française qui a présidé à la création de cette (...)
 Donut (effet)
L'« effet  donut » ou « effet beignet »  décrit le processus socio-spatial par lequel le centre de l’agglomération se vide de sa « substance », ne laissant dans la ville centre que les populations les plus pauvres. Cet effet résulte de deux dynamiques : la suburbanisation résidentielle des classes moyennes (« white flight ») et la suburbanisation des emplois (« edge cities ») à partir des années 70 .
Ce modèle d'organisation de la métropole américaine connaît des mutations (...)
 Fabrique urbaine
La fabrique urbaine, ou fabrique de la ville, désigne le processus social par lequel le tissu urbain se transforme, en insistant principalement sur trois caractéristiques : l'évolution morphologique y compris à l'échelle fine, l'épaisseur temporelle et son importance pour fixer des formes urbaines émergentes, et le rôle des acteurs, en particulier des pouvoirs politiques et économiques dans la transformation du foncier. L'étude de la fabrique urbaine contribue à montrer que les changements (...)
 Facteur de risque et de vulnérabilité
Le facteur de risque est la caractéristique individuelle ou collective, endogène ou exogène, augmentant de façon statistiquement significative la probabilité d'apparition et de développement d'une maladie. Cette variable étiologique peut être mesurée par : le risque relatif (rapport de l'incidence observée dans une population exposée au risque sur l'incidence d'une population non exposée) ; la fraction étologique du risque (proportion de la morbidité ou de la mortalité imputable au risque) (...)
 Villes globales, villes mondiales
Popularisée par la sociologue et économiste américaine Saskia Sassen sous la forme global cities (1991), et en français dans sa traduction « villes mondiales », ou parfois « villes globales », l'expression désigne les métropoles se situant au niveau supérieur de la hiérarchie urbaine à l'échelle mondiale. Capables de commander l'économie mondiale, elles sont les lieux où se concentrent les pouvoirs centraux des entreprises et de l'économie mondiale. Leur émergence résulte d'une (...)
 Gouvernance urbaine
Dans l'usage devenu le plus courant, le terme général de gouvernance se rapporte aux relations entre les dirigeants et les dirigés, notamment entre l'État et la société civile. Il désigne l'ensemble des processus et des institutions qui participent à la gestion politique d'une société. La gouvernance urbaine désigne particulièrement les modalités de prise de décision dans les agglomérations urbaines, principalement selon deux acceptions : l'acception performative (« la ville doit aller (...)
 Grande vitesse ferroviaire (High speed rail)
La grande vitesse ferroviaire ou High-speed rail (HSR) est un type de transport ferroviaire plus rapide que le transport classique. Elle consiste à faire rouler des trains à grande vitesse sur des lignes en général dédiées, dites lignes à grande vitesse. Selon l’Union internationale des chemins de fer (UIC), la grande vitesse ferroviaire commence à 250 km/h. La première expérience eut lieu au Japon en octobre 1964 avec la mise en service du Shinkansen. Le record de vitesse sur rail par un (...)
 Immeuble crayon
Au Japon, l'expression « immeubles crayons » désigne « les constructions de moins de 10 étages, érigées sur des parcelles de très petite taille, acquises au prix fort et destinées à la revente spéculative. » (Scoccimarro, 2017). Leur prolifération à partir des années 1980 fut le résultat de la bulle spéculative foncière que le Japon a connu entre 1985 et 1991.
Cette appellation ne doit pas être confondue avec la tour Part-Dieu à Lyon, surnommée la « Tour Crayon » en raison (...)
 Incertitudes, certitudes
L'incertitude peut être définie comme la difficulté, voire l'impossibilité, de se représenter l'avenir dans les limites du savoir scientifique disponible. Elle peut être due :
– à un manque d’informations ou à un désaccord sur ce qui est connu (erreurs, approximations au niveau des données), voire sur ce qui ne peut pas être connu, l'incertitude absolue étant de ne pas savoir qu'on ne sait pas ;
– à des projections du comportement humain difficiles à anticiper.
(...)
 Information et alerte risque
Les systèmes d'information sont essentiels au bon fonctionnement et à l'efficacité des politiques de prévention. Pour faire face aux situations de crise, ils comportent des procédures d'alerte à diffuser auprès des populations vulnérables. Des insuffisances ou des défaillances des systèmes d'alerte peuvent être à l'origine d'accidents ou de catastrophes majeures.
L'information est également au cœur de l'exigence démocratique et de bonne gouvernance. Les termes du débat ayant suivi, (...)
 Kyoto (Protocole de)
Adopté en décembre 1997, ce protocole à la Convention cadre des Nations-Unies sur le changement climatique met en lumière la nouvelle attitude de la communauté internationale face à l'environnement global. En effet, en vertu de ce protocole, les pays industrialisés se sont engagés à réduire d'au moins 5,2% leurs émissions de six gaz à effet de serre (GES : dioxyde de carbone, méthane, oxyde nitreux, hydrofluorocarbone, hydrocarbure perfluoré et hexafluorure de soufre) par rapport aux (...)
 Littoralisation
Processus fréquemment observé de concentration des populations et des activités humaines le long ou à proximité des littoraux.
Il est sous-tendu par deux grandes logiques d'attractivité :
- logique de l'ordre de la production matérielle qui vise à la recherche d'une efficacité économique croissante liée à la mondialisation des échanges et permise en particulier par la révolution des transports maritimes et terrestres,
- logique de récréation, de recherche d'aménités (...)
 Maritimes (frontières)
La définition de frontières et de délimitations en milieu maritime a des enjeux considérables du point de vue du partage des ressources (halieutiques, énergétiques, minières) et de la gestion des droits de passage. La situation est d'autant plus complexe lorsque les espaces auxquels deux ou plusieurs États adjacents peuvent prétendre se chevauchent. Par ailleurs, les progrès réalisés par les technologies d'exploitation off shore des ressources, la pression croissante sur ces dernières, (...)
Actions sur le document