Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie retraitée, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, Agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - Dgesco, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie : définitions de termes et de notions géographiques Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, ou trouver des pistes bibliographiques...

Il existe 92 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreOcéans et mondialisation
 Accaparement (des terres, des mers)
L'accaparement des terres (land grabbing ou landgrab en anglais : action de se saisir, d'empoigner) est le processus d'acquisition ou de jouissance de terres à des fins principalement agricoles (mais pas seulement) dans un contexte d'économie mondialisée. Les investissements, privés ou publics, vers les terres agricoles "disponibles", en particulier celles des pays du Sud, ne sont pas nouveaux : au début du XXe siècle, la société américaine United Fruit Company possédait près du quart des (...)
 Action de l'État en mer
L'action de l’État en mer (AEM) recouvre les missions d'intérêt public remplies par les organismes de l’État sur l’espace maritime, à l’exception des opérations de défense. Le représentant de l’État en mer est le préfet maritime qui exerce les prérogatives de puissance publique (missions de police, maintien de l'ordre public, etc.) et conduit les actions de service public (sauvetage, lutte contre les pollutions). Trois préfectures maritimes sont présentes sur les côtes de France (...)
 Aires marines protégées (France, monde)
Une aire marine protégée est un volume (et non une surface) délimité en mer, sur lequel les instances gouvernantes attribuent un objectif de protection de la nature à long terme. Cet objectif est rarement exclusif et soit souvent associé à un objectif local de développement socio-économique, soit encore avec une gestion durable des ressources. En général, la gestion est confiée à une instance locale dans laquelle sont représentées les différentes parties prenantes. 
Une aire (...)
 Aquaculture
L’aquaculture désigne l'ensemble des activités d'élevages des animaux aquatiques et de culture des algues. Elle se différencie de la pêche par l’intervention humaine dans une ou totalité des étapes du cycle biologique. L’aquaculture marine actuelle rassemble des formes traditionnelles, en particulier la conchyliculture, et des élevages récents de poissons, de mollusques, de crevettes et d’algues dont le développement date des années 1990 comme une possibilité de pallier la baisse de (...)
 Armateur / armement
L’armateur est celui qui "arme" et exploite le navire. C’est en général une société de capitaux. Les trois plus grands armateurs mondiaux de porte-conteneurs sont le Danois APM-Maersk, le Suisse Mediterranean Shipping Company et le Français CMA-CGM.
L’armement, c’est l’ensemble du personnel et du matériel nécessaires pour qu’un navire puisse naviguer en conformité avec les règles internationales. Par exemple, en plus du personnel, l’armement peut comprendre les provisions, (...)
 Arrière-pays et avant-pays (hinterland, foreland)
L'avant-pays (foreland) désigne l'ensemble des pays desservis par les lignes ou dessertes régulières qui touchent un port ou un aéroport.
L'arrière-pays (hinterland) est l'aire d'attraction et de desserte continentale d'un port ou en termes économiques son aire de marché continentale. Son extension est fonction de l'avant-pays du port, des qualités et de la densité des réseaux de dessertes terrestres, de la qualité de ses services portuaires ou aéroportuaires L'extension continentale (...)
 Arts dormants / arts traînants
Dans le domaine de la pêche, le terme d’arts désigne deux familles d’engins et de techniques de pêche. Les arts dormants sont des engins immobiles ou en dérive où les poissons viennent se piéger. Ils peuvent être calés sur le fond, voire fixés à la côte ou dérivant au gré des courants ; le filet droit, le casier, les lignes avec hameçons sont d’utilisation courante pour presque toutes les espèces.
Les arts traînants sont des engins actifs où l’on « chasse » le poisson. (...)
 Autoroute de la mer
L’autoroute de la mer, élément de la politique européenne de transports depuis 2004, représente une alternative maritime au transport terrestre pour relier différentes régions européennes. Le programme Marco Polo II (2007-2013) vise au transfert massif de fret vers des modes plus compatibles avec l'environnement  (chemin de fer, navigation intérieure et transport maritime à courte distance) tout en offrant un coût compétitif par rapport au transport routier. Les autoroutes de la mer se (...)
 Bloom phyto-planctonique
Le bloom phyto-planctonique ou efflorescence phyto-panctonique est un processus de concentration rapide des cellules phyto-planctoniques dans une masse d’eau. Selon les espèces concentrées, la prolifération peut engendrer la coloration des eaux en rouge, en vert, en brun. Ce phénomène est provoqué par de forts apports en nutriments. C’est ainsi que les courants côtiers froids qui longent les continents font remonter à la surface (upwelling) des eaux chargées de nutriments et créent un bloom (...)
 Câbles sous-marins
Le premier câble sous-marin téléphonique date de 1858. La révolution est venue de l’essor des télécommunications mondiales et de la mise au point récente des câbles à fibre optique : 99 % du trafic intercontinental, Internet comme téléphone, transite aujourd'hui  par quelque 250 câbles sous-marins. Quelques lieux sont des points nodaux du réseau de câbles Internet, comme la station d'atterrissage de Bude, sur la côte occidentale du Royaume-Uni, qui accueille pas moins de 6 câbles.
(...)
 Cabotage
Le mot cabotage signifie, étymologiquement, une navigation marchande de cap en cap, soit non loin du littoral et sur de courtes distances. On parle aussi de transport maritime à courte distance ou "short sea" en anglais, par opposition à la navigation au long cours ou "deep sea" sur l'Océan mondial.
On distingue le cabotage national entre ports d'un même État, et cabotage international entre ports nationaux et ports étrangers. Le cabotage national est en général effectué dans les eaux (...)
 Choke point (passage stratégique ou goulet d'étranglement)
On parle de « choke point » pour désigner un passage stratégique en matière de transports. Les passages clefs pour le transport maritime sont les goulets d’étranglement, étroits, peu profonds, talons d’Achille de l’économie mondialisée. Ce sont des détroits ou des canaux qui s’accompagnent d’une limite de capacité des navires.
Le canal de Panama, le canal de Suez, le détroit de Malacca et le détroit d'Ormuz représentent les quatre plus importants « choke points » du (...)
 Commission de l'océan Indien (COI)
Organisation de coopération régionale, créée en 1984, qui regroupe quatre États ACP (Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles) et une régione ultrapériphérique européenne (La Réunion). Depuis sa création, la COI a développé des actions dans le domaine environnemental notamment.
Elle a pour missions de favoriser les relations à l'intérieur de l’espace indianocéanique et de faciliter l'intégration et la coopération avec les autres organisations régionales, continentales et (...)
 Conseil de l'Arctique
Le Conseil de l’Arctique, fondé en 1996 par la Déclaration d'Ottawa, est une instance multilatérale dont les parties sont des États mais aussi des associations de peuples autochtones. Il s'agit d'une instance intergouvernementale de haut niveau, à présidence tournante, et qui fonctionne par consensus pour promouvoir les aspects environnementaux, économiques et sociaux du développement durable dans la région de l’Arctique.
Les membres du Conseil de l'Arctique   (...)
 Conteneur, conteneurisation
Les conteneurs sont des boîtes métalliques de dimensions normalisées, de 20 et 40 pieds de long (6 et 12 m) dont l'utilisation pour le groupage de marchandises a été imaginée en 1956 par un ancien camionneur américain, Malcolm McLean, fondateur de l'entreprise Sea Land. Des conteneurs en bois existaient en Europe avant la Seconde guerre mondiale, mais l'utilisation de l'acier, la standardisation des dimensions par l'ISO et l'adoption des conteneurs par l'armée américaine pour sa logistique (...)
 Continent de plastiques
Voir l'article soupe (de plastiques)(...)
 Conventions internationales
Les conventions de l'ONU engagent les pays signataires. Parmi celles qui concernent, d'une manière ou d'une autre, le développement durable :
La Convention de Ramsar Traité-cadre intergouvernemental qui vise à la conservation des biotopes de zones humides (littorales ou continentales) considérées comme d'importance internationale en raison de leurs fonctions écologiques, économiques, scientifiques, culturelles et récréatives. Adoptée le 2 février 1971 à Ramsar (Iran), elle est le (...)
 Courants marins
On appelle courants marins tout déplacement d'une masse d'eau océanique.
Un courant de marée est un courant causé par le déplacement des masses d'eau au cours du cycle de marée.
Un courant littoral ou dérive littorale est un courant créé dans l'eau en bordure immédiate du trait de côte par l'apport d'eau des vagues obliques. Il a pour effet de déplacer les matériaux des plages le long du littoral.

Les courants océaniques planétaires sont l’image du (...)
 Croisière nautique
La croisière nautique est une navigation réalisée sur un bateau de plaisance habitable, impliquant des escales dans d'autres ports que le port d'attache du bateau.
La croisière côtière se compose d'escales régulières alors que la croisière hauturière se pratique en haute mer avec de longues traversées (long cours) et un petit nombre d'escales.
La croisière nautique ne doit pas être confondue avec le « tourisme de croisière » pratiqué sur des paquebots.
Voir :
(...)
 Croisières & croisiéristes
Le paquebot avait été un vecteur important du voyage international jusque dans les années 1950 où la concurrence de l'aviation de ligne lui a été rapidement fatale. Le transport de passager par voie maritime a cependant résisté, il s'est même développé, sur des zones de navigation telles que les mers intérieures (Baltique, Méditerranée) et les archipels.
Mais on a surtout assisté, depuis les années 1980 et 1990, à un essor rapide des croisières, produit touristique complet, (...)
Actions sur le document