Vous êtes ici : Accueil Glossaire

Glossaire

Publié le 13/12/2012
Auteur(s) : Sylviane Tabarly, professeure agrégée de géographie, responsable éditoriale de Géoconfluences de 2002 à 2012 - Dgesco et École normale supérieure de Lyon
Marie-Christine Doceul, professeure de chaire supérieure, responsable éditoriale de Géoconfluences - DGESCO, ENS de Lyon
Jean-Benoît Bouron, agrégé de géographie, responsable éditorial de Géoconfluences - DGESCO, Université de Lyon, ENS de Lyon.
Contributions de :
Jean-Louis Carnat
Laurent Carroué, inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche, directeur de Recherche à l’IFG - Éducation nationale, Université Paris VIII
Anne-Sophie Clémençon, Historienne des formes urbaines et de l’architecture - Chercheuse-photographe associée au laboratoire « Environnement, Ville, Société », Université de Lyon.
Samuel Depraz, maître de conférences en géographie-aménagement - Université de Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3.
Étudiants de master de l'ENS de Lyon dirigés par Emmanuelle Boulineau
Auteurs des articles
Le vocabulaire de la géographie à travers des des propositions de définitions de termes et de notions géographiques. Plus d'un millier d'entrées pour découvrir des mots, faire des liens, consolider ses connaissances, trouver des pistes bibliographiques... Ce glossaire est en perpétuelle amélioration. Les définitions ne comportant pas de date sont les plus anciennes.

Il existe 100 résultats dans Glossaire correspondant aux critères suivants : Supprimer le critèreLe développement durable, approches géographiques
 Pêcherie
Une pêcherie consiste en un stock de ressources halieutiques d'un domaine géographique donné, exploité par une flottille donnée. Ainsi, la flotille de pêche française travaille la pêcherie du golfe de Gascogne, les pêcheries thonières de l’océan Indien, la pêcherie profonde.
Une pêcherie peut être monospécifique spécialisée dans la capture d’une seule espèce cible ou plurispécifique.

Une pêcherie durable, c’est un espace où le stock prélevé n’endommage (...)
 Préservation
La préservation de la nature est une démarche qui vise à protéger la nature pour elle-même, contre les effets néfastes de l'action des sociétés, selon un principe biocentré d'une nature en-dehors de l'homme.
Cette approche "préservationniste", apparue à la fin du XIXe siècle aux Etats-Unis, représente un courant radical dominant jusque dans les années 1950. En réaction à ce mouvement, le « conservationnisme » a proposé au contraire de ne pas exclure l'homme des politiques de (...)
 Principe pollueur/payeur (PPP) - Principe de responsabilité
Le pollueur est celui qui dégrade directement ou indirectement l'environnement, ou qui crée des conditions aboutissant à sa dégradation. De fait de multiples responsabilités sont souvent impliquées. Lorsqu'il s'agit d'une installation industrielle, le responsable est normalement l'exploitant de cette installation et la responsabilité relativement claire à établir, sans préjuger cependant de la forme et de la nature d'éventuelles indemnités. Dans le cas des pollutions liées aux transports ou (...)
 Protection (aire, zone)
La sauvegarde des espèces ou des milieux naturels est devenue une préoccupation courante de la société contemporaine dans sa gestion des territoires.
La notion de « protection » est à réserver à l'approche la plus générale de ce domaine, sans autre connotation particulière. En revanche, les termes de « conservation » ou de « préservation » plus précis, sont aussi plus complexes à manier.

Une aire ou une zone de protection est un territoire où la protection est (...)
 Recherche et développement (R&D)
R&D dans l'Union européenne | R&D au Brésil

L'innovation scientifique et technique a permis le développement de l'humanité en permettant, au cours des derniers siècles, l'amélioration globale de l'alimentation, de la santé pour un très grand nombre. Les préoccupations alimentaires contemporaines (nitrates et pesticides dans l'eau, crise de l'ESB, légionelloses ou listerioses, etc.) ne doivent pas faire oublier les progrès, sur le long terme, de l'espérance de vie, le recul (...)
 Résilience
Les origines de la notion sont principalement liées à la physique, à la psychologie et à l’écologie. Quel que soit son champ d'application, la notion est née de l'analyse systémique. Pour les écologues, la résilience exprime, d'une part, la capacité de récupération ou de régénération d'un organisme ou d'une population, et, d'autre part, l'aptitude d'un écosystème à se reconstituer à la suite d'une perturbation (la reconstitution d'une forêt après un incendie, par exemple).
(...)
 Ressource(s)
Le terme « ressource » désigne la mise en valeur d’un capital, dit naturel (ressources minérales, énergétiques mais aussi avantages de localisation) ou encore matériel (machines, etc.), exploité par une société donnée à un moment donné dans le but de créer des richesses. Le terme « ressource » a ensuite été étendu à des biens immatériels, les capitaux par exemple (ressources financières), ou les « ressources humaines » (capacités de travail, d'innovation, etc.). La (...)
 Rio (Conférence, traité)
La Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement (aussi appelé "Sommet de la Terre") se déroula en juin 1992 à Rio de Janeiro. Elle fut l'occasion, pour la première fois, d’une rencontre entre un grand nombre d’États (175) pour débattre de l’avenir de la planète. Elle s'efforça de donner un sens à la notion de développement durable préalablement défini par l'ONU (rapport Brundtland de 1987) : "Le développement durable est un développement qui répond aux (...)
 Risque, risques
En géographie, un risque est la possibilité qu'un aléa se produise et touche une population vulnérable à cet aléa. L'équivalent anglais est risk.
Il ne faut donc pas confondre aléa, risque et vulnérabilité. L'aléa est un phénomène (naturel ou technologique) plus ou moins probable sur un espace donné. La vulnérabilité exprime le niveau d'effet prévisible de ce phénomène sur des enjeux (l'homme et ses activités). Le risque peut être défini comme la probabilité d’occurrence (...)
 Santé et environnement, santé et développement
La Charte européenne de l'environnement et de la santé, publiée en 1989 par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) énonce le principe selon lequel "bonne santé et bien-être exigent un environnement propre et harmonieux dans lequel tous les facteurs physiques, psychologiques sociaux et esthétiques reçoivent leur place. Un tel environnement devrait être traité comme une ressource en vue de l'amélioration des conditions de vie et de bien-être."
Dans les pays développés comme la (...)
 SOeS
Le Service de l'observation et des statistiques (SOeS) du ministère du développement durable a remplacé l'ancien IFEN (Institut français de l'environnement) en 2008.
Le site SOeS donne accès à :
- des chiffres clés
- des indicateurs clés de l'environnement
- un rapport sur l’environnement en France, réalisé tous les quatre ans. Il fait le point sur les composantes de l’environnement et les pressions que celles-ci subissent. Le derinier date de 2010.
- la (...)
 Soupe (de plastiques)
En 1997, l'océanographe américain Charles Moore a été le premier à découvrir des zones d'accumulation de déchets flottants dans l'océan Pacifique : la "grande zone de déchets du Pacifique" (Great Pacific Garbage Patch), dont la taille est encore discutée (de une à six fois la superficie de la France !). Sous l'effet du tourbillon (ou gyre) du courant subtropical du Pacifique Nord, les déchets s'accumulent dans cette zone à l'écart de routes commerciales et des zones de pêche. Des zones de (...)
 Stock (halieutique)
Un stock est la partie exploitable d’une population de poissons, telle que la déterminent les biologistes marins. Un stock est composé de poissons adultes de plusieurs cohortes, c’est-à-dire des poissons de la même classe d’âge. Les plus jeunes dans un stock sont les recrues qui viennent de se reproduire. Un stock évolue en fonction du nombre de recrues qui y entrent et de la mortalité naturelle et du prélèvement fait par la pêche. L’âge de reproduction et l’espérance de vie ont une (...)
 Système, systémique
En grec le mot système signifie « ensemble, organisation ». Ainsi, tout système forme une unité caractérisée, d’une part, par plusieurs éléments en interaction les uns avec les autres dans une structure et, d’autre part, par les propriétés de cohésion, d’interdépendance avec l’environnement, de stabilité.
La description du système se fait : par l’analyse de sa structure interne et des relations entre ses éléments ; par la distinction de sous-systèmes ; par ses (...)
 Tontine
La tontine est une forme de microcrédit entre particuliers qui se regroupent et versent régulièrement de l’argent à une caisse commune. L’argent récolté est alors remis à l’un des membres et ainsi de suite. Chacun des cotisants aura un jour sa part (Djatcheu, 2018). Ce système permet de financer des projets nécessitant des investissements petits ou moyens comme l'agrandissement d'une maison.
Martin Luther Djatcheu donne l'exemple d'un homme de 67 ans dont il a receuilli le (...)
 Tourisme durable
Le "tourisme durable" regroupe les différentes formes de tourisme qui, inspirées par l’idéologie de la conservation, mettent en valeur en les respectant voire en les préservant, les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles, sociales) d’un territoire à l’intention des touristes accueillis de manière à minimiser les impacts négatifs qu’ils génèrent immanquablement. La recherche de "durabilité" est donc une affaire : a) de prise de conscience ; b) de définition de principes à (...)
 Traçabilité (tracing et tracking)
La mobilité croissante des biens à une échelle planétaire ou régionale (Europe) a provoqué le souci de rendre traçable l'itinéraire suivi par les marchandises afin de pouvoir en assurer l'origine, leur localisation au cours du trajet jusqu'à leur destination. Ce souci de traçabilité correspond à des préoccupations sanitaires (marché de la viande par exemple) ou réglementaires (OGM par exemple), mais aussi aux exigences de la vitesse et des flux tendus.
Le tracing suggère à la (...)
 Baril
Le pétrole est habituellement mesuré en barils ou en tonnes. Les unités de mesure les plus courantes dans la production pétrolière sont le baril (= 159 litres) par jour (b/j) ou la tonne par an (t/an). Le baril étant une unité de mesure du volume et la tonne une mesure du poids, il n’y a pas de corrélation précise, car les différentes qualités de pétrole brut ont des poids différents. Mais, selon une règle empirique, on compte 7,33 barils par tonne et 1 b/j correspond à 49,8 t/an.
(...)
 Ville durable
NB. Cet article date de 2009. Voir la notion en débat, plus récente :
Chloé Tommasi et Anne-Lise Boyer, « La ville durable », Géoconfluences, novembre 2018.
Le processus de concentration des populations dans les villes a différentes conséquences, aux dimensions souvent environnementales, certaines positives, certaines négatives.
En effet, les villes permettent des économies d'échelle, en matière de transport par exemple, qui peuvent être intéressantes : (...)
 Wilderness
La notion de wilderness est née en Amérique du Nord où elle a le sens d’« état sauvage » ou, plus spécifiquement, de « nature sauvage », cette traduction justifiant l’usage du féminin en français. Julien Delord (2005) a proposé pour la traduire un mot de vieux français : la sauvageté, le terme n'ayant pas la connotation péjorative de la sauvagerie.  Certains auteurs canadiens écrivent aussi le Wilderness au masculin et avec majuscule.
Au Canada et aux États-Unis, la (...)
Actions sur le document